Bosta et le sport : ils ont plus en commun qu’on ne le croirait. Ainsi, l’Assemblée Générale du 16 juin s’est tenue au 3Square Club Justine Henin : un complexe de tennis moderne avec salles de réunion à Limelette. Giovanni Bozzi, l’ancien entraîneur du club de basket Spirou Charleroi, avait été invité pour donner une présentation informative sur les points communs entre un entraîneur sportif et un chef d’entreprise.

Cadre sportif – au propre comme au figuré

Sous une météo printanière pluvieuse, les membres de Bosta se sont rassemblés au 3Square Club Justine Henin. L’ancienne grande dame du tennis féminin est venue personnellement souhaiter la bienvenue aux membres du comité – un geste qui a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme. Les activités sportives prévues au programme (cardio tennis et pétanque) tombèrent littéralement à l’eau, mais cela n’a pas pu gâcher le plaisir des participants.

Bilan positif

Après le traditionnel moment de bienvenue et de réseautage, l’Assemblée générale commença par une introduction du président Frank Schelkens, également un amateur de sport. Ce fervent cycliste amateur grimpe comme un pro et assume son rôle de président de Bosta avec ce même élan. Frank présenta les jolis résultats de l’organisation, tout en soulignant immédiatement les frais importants pour l’année prochaine. La grande étude Gfk y est certainement pour quelque chose, tout comme la baisse des taux d’intérêt des banques.

Élection nouveaux membres du conseil

La secrétaire générale Bea Wollaert introduisit l’élection des nouveaux membres du conseil. Celui-ci compte au maximum douze membres. Il y avait six candidatures pour cinq places. Les nouveaux candidats Sophie De Jonge (Doculine), Patrick Bivort (Turbel) et Bart De Bock (Depesche) se sont brièvement présentés avant de passer au vote. Sophie et Patrick l’ont emporté de justesse sur Bart. Kathleen De Poot (Adveo), René-Luc Henrotay (Casio) et Pascal Van Assche (Bic) ont été réélus. Roland Cuvelier (Turbel) s’est retiré du Conseil.

Paper Show : petit retour en arrière et annonce de la nouvelle édition

Bea présenta un bref aperçu de l’évolution du Paper Show des dernières années. L’édition jubilaire de 2016 était un franc succès. Pourtant, l’édition 2017 pourrait bien battre tous les records. À l’heure qu’il est, 64 exposants se sont inscrits, c’est-à-dire près de 90% des stands disponibles ! Si le nombre d’exposants monte encore considérablement, l’entrée du Brabanthal pourrait également être aménagée pour accueillir des stands. L’attribution des stands aura lieu le 15 septembre pendant l’assemblée d’automne.

Where sport meets business

Giovanni Bozzi, ancien coach de Spirou Charleroi, donna une présentation avec Sacha sur les ressemblances entre le sport et le monde des entreprises. Les principaux points commun : une coach motivant qui inspire confiance et respire la crédibilité ET le travail d’équipe :

·       une équipe qui connaît la réussite est plus que la somme des individus

·       l’intérêt du groupe prime sur celui de l’individu

Le coach / chef d’entreprise doit mettre les bonnes personnes au bon endroit, et unir ses collaborateurs en une machine bien huilée dans laquelle tout le monde ambitionne les mêmes objectifs communs. Les règles du jeu doivent être rigoureusement respectées, les succès doivent être célébrés et les défaites analysées. Pointer quelqu’un du doigt n’a aucun sens si l’on ne propose pas non plus des améliorations concrètes. Une communication efficace et un engagement sans relâche sont les clés du succès.

Des dragées de baptême aux balles de tennis

Avant de prendre l’apéritif et de passer à table, Bea annonça encore la naissance de sa petite-fille Coco (comme Coco Chanel). Dans le droit fil de la touche sportive de cette réunion, tous les participants reçurent une balle de tennis dédicacée par Justine Henin au lieu des traditionnelles dragées de baptême.

Fidèle à la tradition, le dîner était succulent. Notez d’ores et déjà la prochaine assemblée dans votre agenda : le 15 septembre au Technopolis à Malines.